See what's happening on Facebook Twitter YouTube Flickr

FIFPro-Worlds-players-union-mobile-logo

Un accord financier a été trouvé dans le litige de longue durée qui oppose Zahir Belounis et l'El Jaish Sports Club, une équipe de la Qatar Stars League.

Belounis s'est retrouvé piégé au Qatar lorsque, dans le cadre du système appelé kafala, le club a refusé de lui accorder un visa de sortie pour quitter le pays jusqu'à ce qu'il accepte d'abandonner son action en justice concernant des salaires impayés.

La FIFPro est intervenue pour aider Belounis, sa femme et ses deux enfants à quitter le Qatar fin 2013 et le syndicat mondial des joueurs a négocié avec les autorités de l'état du Golfe pour trouver un accord financier.

« Je suis très heureux que nous en soyons arrivés à ce point, » a expliqué le franco-algérien Belounis. « Pendant longtemps, j'ai pensé qu'il n'y aurait pas de justice. »

Après avoir épuisé les autres recours juridiques, la FIFPro a fait une avancée en rencontrant les représentants de l'association des joueurs du Qatar (QPA) nouvellement créée.         « Avec la médiation de la QPA, nous avons pu négocier un accord juste, » a expliqué le président de la FIFPro, Philippe Piat.

En novembre, l'Organisation internationale du Travail et le gouvernement qatari ont annoncé un accord de coopération de trois ans pour mettre en œuvre des réformes du travail complètes, incluant la suppression du système kafala.  

La FIFPro travaille avec la QPA, la Fédération de football du Qatar et la Qatar Stars League pour appliquer ces changements dans le football. « Nous sommes heureux de voir la fin du système kafala, » a expliqué Piat.

De plus, la FIFPro et la QPA cherchent à instaurer des contrats-type de joueurs permettant de garantir des conditions d'emploi minimum, et à installer un tribunal de résolution des litiges vers lequel  les joueurs peuvent se tourner.

« En élevant les droits de tous les joueurs et en mettant sur pieds un tribunal du football, nous pouvons fournir une nouvelle plateforme prometteuse pour que le jeu puisse se développer au Qatar, » a indiqué Piat.

Belounis, qui vit maintenant à Paris, a félicité les améliorations proposées à la suite de son drame personnel. « Je serai très fier si j'ai aidé à changer le système, » a-t-il affirmé.

Después de hacer clic sobre 'Aceptar cookies' usted presta su consentimiento para la instalación de cookies al visitar este sitio web. ¿Quiere saber más acerca de estas cookies? Haga clic sobre el botón 'Más información'.