See what's happening on Facebook Twitter YouTube Flickr

FIFPro-Worlds-players-union-mobile-logo

La Division Afrique de la FIFPro a organisé sa première session de formation à l’adresse de ses membres. Au programme : communication et réseaux sociaux. Onze des quatorze pays membres étaient présents, deux jours durant à Gaborone, capitale du Botswana.

La professionnalisation de ses membres a toujours été une priorité pour la Division Afrique de la FIFPro. Pour preuve, les séminaires tenus, voilà quelques années, avec les élus et employés de chacune des associations. Cette professionnalisation repose aujourd’hui sur l’un des trois comités mis en place et chargés, chacun dans son domaine, de donner à la Division Afrique les outils nécessaires pour répondre aux nombreux challenges qui se présentent à elle (1).

« Avec cette première session, expliquent Kgosana Masaseng (dans la photo ci-dessus) et Stéphane Saint-Raymond, nous poursuivions plusieurs objectifs, au-delà même du sujet premier de cette formation – communication et réseaux sociaux. Il était important à nos yeux que les responsables de la communication de chacune de nos associations puissent se rencontrer, se connaître, échanger. Il était primordial de développer, et désormais d’entretenir, un sentiment d’appartenance à un groupe, pour faciliter le travail en commun, pour se soutenir les uns les autres, pour bâtir une stratégie commune, non seulement au service de chacun des membres, mais aussi de la Division Afrique et, tout naturellement, de la FIFPro. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous avons atteint nos objectifs ! »

botswana group 650

C’était, en tous les cas, l’avis de membres présents, qui ont apprécié l’accueil que leur avait réservé FUB, le syndicat du Botswana, en charge de l’organisation. Il n’était pas question, évidemment, de gommer les spécificités propres à chacun des membres, mais d’essayer de trouver les ponts, qui permettent de toucher au but dans un domaine, aujourd’hui devenu incontournable que ce soit pour s’adresser aux adhérents le plus régulièrement possible et en employant les réseaux sociaux qu’ils affectionnent le plus (comme Instagram, Twitter ou WhatsApp).

« Communiquer sur les actions de chaque union en direction de leur membre est primordial, mais cela ne suffit pas. Il faut également pouvoir s’adresser, différemment, aux instances, voire au fans. Etre en capacité d’envoyer les bons messages aux bonnes personnes, savoir mobiliser aussi si le besoin  s’en fait ressentir. Cette communication va se construite, pour chacun de nos membres, autour des axes suivants : un nouveau site internet « corporate », une application à destination des adhérents, une meilleure utilisation des réseaux sociaux grâce au travail effectué sur la stratégie globale, la bonne manière de faire passer les bons messages, en utilisant le plus régulièrement possible la vidéo, mais sans négliger pour autant les textes ou les photos. »

Prochaine formation prévue, en octobre 2018 au Ghana : il sera question de finances, avec Solomon Torson, membre des Comités « Finances et professionnalisation » de la Division Afrique et Finances de la FIFPro.

(1) Les trois comités de la Division Afrique : « Nouveaux membres », « Finances et professionnalisation », « FIFPro-CAF task force ».

FIFPro is committed to protecting and respecting your privacy. To read our new Privacy and Cookie Statement, please click on the More info button. By clicking ‘Accept cookies’, you are agreeing to cookies being placed during a visit to this website.