See what's happening on Facebook Twitter YouTube Flickr

FIFPro-Worlds-players-union-mobile-logo

Le premier responsable du football africain a promis de prendre des mesures après que les recherches de la FIFPro ont montré que 56 % des joueurs du continent africain sont payés en retard.

Ahmad, qui est devenu président de la Confédération Africaine de Football (CAF) en mars, a annoncé que lui et son équipe travailleraient à améliorer les conditions de travail des footballeurs professionnels en Afrique.

Ahmad a particulièrement visé les résultats sur les paiements tardifs du Rapport mondial sur l'emploi 2016 de la FIFPro lorsqu'il s'est adressé à l'assemblée générale de la FIFPro au Caire la semaine dernière.

« L'un des premiers combats que nous aurons à livrer conjointement avec vous (la FIFPro) concernera le paiement des salaires des footballeurs professionnels recrutés par des clubs africains, » a expliqué Ahmad.

« Nous demanderons à nos comités d'envisager tous les moyens pour que nos footballeurs puissent pratiquer leur profession dans les meilleures conditions possibles, et le premier élément concerne le règlement de leurs salaires. »

« Nous avons l'intention de fournir tous les efforts nécessaires pour assurer que tous les clubs de nos compétitions continentales se comportent honorablement avec les joueurs qu'ils ont sous contrat. »

Le président Ahmad a ajouté que la CAF est prête à mettre à jour l'accord signé avec la Division Afrique de la FIFPro en 2011 pour renforcer leur coopération.

« Un tel accord nous permettra de mettre nos efforts en commun et de lutter ensemble pour garantir un meilleur futur à nos jeunes footballeurs en Afrique, mais aussi à ceux qui tentent leur chance en Europe, en combattant les trucages de matchs, le dopage, le racisme dans le football et en assurant que les droits et l'image des footballeurs soient respectés. »

« Les paroles du président Ahmad sont une confirmation de notre solide collaboration, » a expliqué Stéphane Burchkalter, le secrétaire général de la Division Afrique de la FIFPro.

« Les deux organisations veulent que les droits des joueurs soient protégés, et que les règlements du football et les contrats des joueurs soient respectés. C'est fondamental, pas seulement pour les joueurs mais aussi pour le football africain dans son ensemble. »

Burchkalter a expliqué que le football africain bénéficiait de l'approche collaborative d'Ahmad et de l'implication d'anciens grands joueurs dans les syndicats africains.

« Geremi Njitap (Cameroun), Didier Drogba (Côte d'ivoire), Anthony Baffoe (Ghana), Herita Ilunga (République démocratique du Congo) et d'autres montrent leur solidarité auprès de joueurs moins connus dans leurs pays d'origine et ont vraiment fait progressé les syndicats de joueurs. »

2017 Ahmad FIFPro 640

President Ahmad avec la Division Afrique de la FIFPro

Después de hacer clic sobre 'Aceptar cookies' usted presta su consentimiento para la instalación de cookies al visitar este sitio web. ¿Quiere saber más acerca de estas cookies? Haga clic sobre el botón 'Más información'.