See what's happening on Facebook Twitter YouTube Flickr

FIFPro-Worlds-players-union-mobile-logo

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 770

Le tournoi de football,  pour les joueurs délaissés ou sans clubs, organisé par l’Union de footballeur congolais,  est confirmé pour le samedi 8 et le dimanche 9 août 2015, au Stade tata Raphaël.  Pour la circonstance, il est prévu deux matches pour la journée inaugurale et deux autres aussi pour la clôture. Ainsi comme on l’aura compris, il y aura quatre équipes dont les joueurs ont été sélectionnés selon les entités sportives de la place, entités regroupées deux à deux pour constituer une seule et même formation.

Deux jours de séances d’entraînements

Pour le lancement de ce tournoi, il n’a nullement été question d’une conférence de presse comme initialement annoncée. En lieu et place, l’Union de footballeurs du Congo a réuni tous ces joueurs délaissés, le mercredi 5 et le jeudi 6 août 2015 pour des  séances d’entraînements, en vue de la constitution des différentes équipes devant s’affronter dans ce tournoi. Selon Dodo Landu, le secrétaire général de l’UFC, dans ses attentes, cette dernière avait estimé, au moins, à 72 le nombre de cette frange de joueurs. Et sur place, au Stade Tata Raphaël, ils étaient présents au triple. Prévoyant pour la composition et la sélection des joueurs pour le tournoi, l’UFC avait fait appel à toute la crème des entraîneurs de clubs de Kinshasa, présent en nombre bien suffisant. Avec l’apport des délégués des entités sportives, cette tâche a quelque peu été facilitée.  Dodo Landu est d’avis que cette démarche de l’UFC s’inscrit, en tant que syndicat des joueurs,  dans le cadre de son rôle de la défense des intérêts de ces athlètes en mal d’emploi. Quoi donc de plus normal que l’UFC s’y penche. Dodo Landu affirme que des invitations ont été lancées à des dirigeants de différentes équipes de Kinshasa. Simplement, c’est l’inter saison, une période propice pour le recrutement des joueurs.

Une première expérience  

Pour Kamango Bate Sele présent au Stade Tata Raphaël, à cette occasion, c’est une première à Kinshasa. Pour lui, la tâche ne sera pas certainement facile pour cette première expérience. Mais il faut toujours oser. Pour lui, l’UFC sera on ne peut plus heureuse si un joueur parmi cette masse peut, ne fût-ce que trouver un club qui puisse s’y intéresser. Les joueurs ont répondu à l’appel de l’UFC. A coup sûr, les dirigeants à la recherche des perles rares seront samedi et dimanche, nombreux, au Stade tata Raphaël pour voir le résultat du travail abattu par l’UFC.  Les conclusions finales à l’issue du tournoi. En attendant, c’est avec beaucoup d’intérêt que l’on suivre ce tournoi pour en dire plus.

Después de hacer clic sobre 'Aceptar cookies' usted presta su consentimiento para la instalación de cookies al visitar este sitio web. ¿Quiere saber más acerca de estas cookies? Haga clic sobre el botón 'Más información'.