See what's happening on Facebook Twitter YouTube Flickr

FIFPro-Worlds-players-union-mobile-logo

Paul Gundani, le secrétaire général de la FUZ, le syndicat des joueurs du Zimbabwe, est décédé le mercredi 4 novembre. Il s’était imposé comme l’un des membres les plus actifs et, donc, les plus influents de la Division Afrique...

C’était un roc, les pieds ancrés dans cette terre nourricière, cette terre d’Afrique, qui sait faire les hommes forts et droits.

C’était un roc auquel il devait être bon s’accrocher pour se protéger quand souffle la tempête. Bien des années après l’arrêt de sa carrière, Paul Gundani (49 ans), sans jamais le rechercher, sans jamais en jouer, en imposait : épaules larges, muscles dessinés et lourds, l’homme était solide, taillé pour affronter les combats de la vie, lui qui en avait gagnés tant et plus sur les terrains, en sa qualité de défenseur, sous les maillots des Warriors, l’équipe nationale du Zimbabwe, de ZiscoSteel et de Lancashire.

Mais il ne nous souvient pas avoir vu cet homme-là en colère, si ce n’est parfois devant les égarements coupables d’une fédération qui, sur bien des sujets au Zimbabwe, navigue à vue, et se moque le plus souvent des joueurs que Paul, dans les pas de son ami, et frère Desmond (Maringwa), avait décidé de défendre et d’aider au sein de FUZ, qu’ils avaient créé ensemble, de la FIFPro et de la Division Afrique, dont il était, sans avoir jamais à en rajouter, un membre actif et influent.

Mais même... Cette colère n’était que feinte, car Paul nous avait dit un jour : « A quoi servirait-il de crier, de remuer ciel et terre, d’avoir recours à la violence ? Nous sommes dans notre bon droit, et le temps est notre ami. La roue tourne du bon côté, il suffit d’être patient... Mais pas trop longtemps tout de même !

« Tant que la justice continue à nous donner raison, tant que nous pouvons défendre les droits et les intérêts des footballeurs, ici au Zimbabwe comme en Afrique ou dans le reste du monde en utilisant tous les moyens mis à notre disposition, nous avancerons... Le chemin parcouru est déjà énorme, et demain, devant l’évidence quand les esprits se seront enfin ouverts, nous obtiendrons tout naturellement ce que nous étions venus chercher en nous lançant, il y a quelques années, dans ce combat pour le respect des footballeurs, pour la reconnaissance de leur statut ici au Zimbabwe. »

FUZ member 640 2

Comme tous les taiseux, et Paul savait en être un, les mots sont d’autant plus forts, pèsent d’autant plus lourds qu’ils ne sont que rarement prononcés...

« Paul avait beau être un homme discret, se souvient Stéphane Burchkalter, secrétaire général de la Division Afrique de la FIFPro, c’était avant tout un passionné, persuadé d’être en mission, sûr de son bon droit, comme de celui de l’ensemble des footballeurs professionnels de son pays. Il nous avait rejoint, avec Desmond – Paul étant le secrétaire général, Desmond, le président de FUZ - dès les premiers pas de la Division Afrique, et il avait trouvé sa place dans notre famille.

« Minutieux, ponctuel, il avait compris qu’il devait parfois, pour la bonne cause, forcer sa personnalité pour aller de l’avant et, très vite, il n’hésita plus à prendre la parole en public...

« La peine qui nous habite aujourd’hui est indescriptible. Nous pensons à sa famille, à ses amis. Nous pensons bien évidemment aux membres de FUZ, et plus particulièrement à Desmond Maringwa, qui a perdu bien plus qu’un ami en ce triste 4 novembre. Nous savons qu’il mettra tout en œuvre, et toute notre division l’y aidera, pour remporter demain les combats que Paul, lui et d’autres avaient décidé de mener pour que le footballeur prenne toute la place qui lui revient, et qu’il soit enfin reconnu au Zimbabwe et ailleurs. »

Paul pensait que le temps jouait pour les footballeurs... Paul pensait qu’il avait le temps pour lui. La malaria en a décidé autrement... Ce temps, c’est à nous tous, aujourd’hui, au sein de la FIFPro, et plus particulièrement de la Division Afrique, de l’utiliser à bon escient pour honorer la mémoire de notre frère disparu, et porter l’action syndicale qui était la sienne.

Avec FUZ.

Et avec Desmond Maringwa !

Paul Desmond 640

Después de hacer clic sobre 'Aceptar cookies' usted presta su consentimiento para la instalación de cookies al visitar este sitio web. ¿Quiere saber más acerca de estas cookies? Haga clic sobre el botón 'Más información'.