Policy Forum 2 2021

Les representatns des joueurs et des ligues signent le manifeste sur la gourvernance du football

27 octobre 2021

Alors que la gouvernance du football entre dans une phase critique, la FIFPRO et European Leagues ont convenu d'un manifeste pour intégrer des normes et des accords de gouvernance collective sur l'ensemble du jeu professionnel.

Lors du Forum politique 2021 de la FIFPRO organisé à Bruxelles, les représentants des syndicats de joueurs et des ligues ont signé hier soir (mardi) le document qui ouvre la voie à des résultats justes et équilibrés au sein desquels toutes les parties prenantes ont une influence proportionnelle dans la prise de décision.

Les prochaines années auront des répercussions majeures sur le football, notamment les changements imminents du calendrier des matches à compter de 2024. La FIFPRO compte 31 syndicats de joueurs nationaux européens affiliés et European Leagues représente 32 championnats nationaux, ce qui en fait deux des plus importantes parties prenantes au nom des employés et des employeurs.

Le manifeste appelle à une représentation adaptée des ligues et des syndicats de joueurs afin de convenir collectivement des questions qui concernent leurs membres au niveau national et mondial. « Le cadre de gouvernance du football européen doit refléter les droits des partenaires sociaux dans l'industrie du football professionnel », indique le mot d'ouverture du manifeste.

Des membres du Parlement européen et des parties prenantes du football, notamment des groupes de supporters, ont participé au forum de Bruxelles. Les délégués ont présenté des exemples mutuellement bénéfiques de coopération entre les joueurs, les clubs et les ligues au niveau national par le biais de la négociation collective et ont réfléchi à l'impact de cette coopération sur des domaines essentiels tels que la réglementation financière, les calendriers des matches et la protection contre les abus sexuels.

Dans le cadre de cette collaboration, la FIFPRO et European Leagues ont récemment convenu d'introduire un cadre destiné à améliorer la prise en charge des commotions cérébrales dans les championnats nationaux.

Jonas Baer-Hoffmann, secrétaire général de la FIFPRO a déclaré : « À l'heure où des changements imminents risquent de modifier profondément le football, notre sport requiert désespérément et mérite une gouvernance équitable et inclusive. Nous travaillerons en étroite collaboration avec European Leagues pour construire un sport plus durable en suivant les principes de ce manifeste. Ces principes doivent également faire l'objet d'une réflexion urgente de la part des autres parties prenantes afin de contribuer à un système de gouvernance qui établit une propriété et une gérance partagées du football ».

Le directeur général de European Leagues, Jacco Swart, a déclaré : « Il est temps que la gouvernance du football au niveau international s'inspire et prenne modèle sur les mécanismes de gouvernance qui fonctionnent bien et qui existent déjà sur les marchés du football les plus durables au niveau national. Ici, les ligues, les clubs et les syndicats débattent, coopèrent mais aussi trouvent des accords - collectifs ou bilatéraux - avec leur association nationale respective pour permettre à notre industrie de prospérer dans l'intérêt de toutes les parties prenantes, y compris des fans de football ».

Parmi les participants au forum figuraient des représentants de la Premier League anglaise, de la Liga espagnole, de l'Eredivisie néerlandaise, de la LFP française et de la Superliga danoise, ainsi que des dirigeants des syndicats de joueurs de la Professional Footballers Association (Angleterre), de l'Asociación de Futbolistas Españoles, de la Vereniging van Contractspelers (Pays-Bas) et du Spillerforenignen (Danemark).